Pop corn salé

Vous l’avez sans doute déjà dégusté au détour de votre salle de cinéma : le pop corn BENOIT est LA référence du pop corn de qualité. Gaumont, Pathé, UGC, CGR, Kinepolis, Cap Cinema, l’Olympia, 200 cinemas indépendants, Eliance Parc des Princes, Disneyland Paris : la liste est longue des établissements où vous avez pu déguster ce succulent pop corn.

Croustillant, frais, produit en France, avec un niveau de sel justement dosé : un produit sain et naturel pour le plaisir de vos papilles désormais livré où bon vous semble.

 

A la fois sain, délicieux, croquant et emblème d’un moment festif : ce partenaire idéal d’une pause goûter, d’un apéritif, d’une soirée est pourtant si difficile à produire chez soi ; pourquoi ? nous vous expliquons tout plus bas ;-)

Afficher en Grille Liste

3 articles

Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

3 articles

Par ordre décroissant

… LA DIFFICULTE DE FAIRE DU POP CORN

 Tout grain de maïs contient de l’eau qui, au réchauffement, dégage de la vapeur (d’eau) permettant au grain de maïs d’éclater et se transformer en pop corn.

L’eau doit atteindre une température d’environ 110 degrés pour se transformer en vapeur. Or, pour atteindre cette température, la poêle doit atteindre une température d’environ 250 degrés.

L’écorce de mais étant très résistante la température de 250 degrés doit être atteinte avec une répartition sur l’intégralité du grain. Si chauffé sur un seul point, il brulerait, faute de répartition de chaleur sur toute sa périphérie : en effet l’eau ne s’écoulerait que par cet unique point et la pression à l’intérieur du grain par conséquent non suffisante pour lui permettre d’éclater. La répartition de la chaleur doit donc se faire sur l’intégralité du grain, rendant l’opération bien complexe.

icon my candy factory back to top